top of page
Rechercher

Courir ou pratiquer une autre activité physique dans la chaleur


Le soleil est (enfin) là et tu te sens sans doute plus motivé.e pour pratiquer une activité physique extérieure comme la course à pied, c’est génial ! Mais attention, soleil rime souvent avec chaleur, et qui dit chaleur dit augmentation plus rapide de la température corporelle, ressenti plus dur pour la même activité exercée… Dans cet article, je t’explique comment continuer à t’entraîner durant les périodes estivales.


1. Bien s'hydrater !


Lorsque l’on pratique une activité physique, le corps produit de la chaleur. La température corporelle augmente pour optimiser les réactions biochimiques. Pour rester à cet équilibre et ne pas surchauffer par fortes chaleurs, le corps tente de réguler toute augmentation supplémentaire par le phénomène de sudation. De cette manière, nous évitons la surchauffe. La sudation comporte néanmoins un désavantage : en évacuant l’eau, nous perdons également des minéraux comme le sodium ou le potassium. Pour compenser ces pertes, il est nécessaire d’ajouter des électrolytes dans sa boisson d’effort ou de récupération, surtout pendant/après les efforts longs et intenses. Sans quoi, gare aux crampes, fatigue, vertiges, maux de tête et malaise !


2. Se protéger contre le soleil !


Le soleil peut être dangereux pour la peau, en provoquant entre autres un vieillissement cutané prématuré ou des cancers. C’est pourquoi il faut toujours te protéger, surtout si tu cours entre 12h et 16h (période durant laquelle les rayons sont les plus intenses). Il s’agira d’appliquer une crème solaire avec un indice SPF suffisamment élevé (30 voir plus), une protection contre les UVA et UVB (attention à bien lire les étiquettes sur les emballages et faire attention à la date d’expiration). L’application de la crème devra idéalement être renouvelée toutes les deux heures.

Pour un maximum de protection : la casquette et lunettes solaires sont de mise.

Si tu as la possibilité, il est également recommandé de pratiquer ton activité physique tôt le matin ou tard le soir, le soleil sera moins présent et il fera plus frais : l’effort ressenti sera moins dur, et sans doute plus agréable.


3. Réduire l’intensité de son entraînement !


S’il fait très chaud, certainement au-delà de 30°, il faut être extrêmement vigilant : à même intensité, les efforts seront perçus comme beaucoup plus durs pour l’organisme. Les pulsations cardiaques seront plus élevées par exemple. La forte humidité peut rendre la chaleur plus difficile à supporter. Lors de fortes chaleurs, il est important de rester attentif à ton ressenti, voire de réduire l’intensité de ton entraînement.


En résumé, t’hydrater, te protéger contre le soleil et réduire un peu l’intensité de ton entraînement te permettront de continuer à pratiquer une activité physique en toute sécurité malgré les fortes chaleurs !



Tu as d’autres questions ?



127 vues0 commentaire

Comments


bottom of page