top of page
Rechercher

Comment et quand se ravitailler?


La saison des courses bat son plein. Les entraînements intensifs et les sorties plus longues sont, eux aussi, de retour. Lors de ceux-ci, tu as peut-être déjà fait face à un mur en ayant l’impression que tes ressources en énergie sont épuisées et qu’il est impossible de continuer à la même intensité.

Dans cet article, je t’explique comment t’alimenter pendant tes entraînements et pendant ta course pour mieux performer.





On entend souvent dire que le sucre raffiné n’est pas très bon pour la santé. Pourtant, il y a bien un moment où tu peux en consommer : c’est lors de tes gros entraînements/courses. En effet, au-delà d’une durée de 1h30 ou lors d’un entraînement intensif, il est recommandé d’en consommer… Si tu ne prends rien, ton corps va puiser dans ses réserves qui, lorsqu’elles sont épuisées, provoquent ce fameux coup de down, souvent appelé le mur.


C’est pourquoi je te recommande de consommer des glucides pendant tes séances / courses, de préférence à index glycémique élevé, c’est-à-dire que ceux-ci ont un pouvoir hyperglycémiant important et sont donc facilement assimilés par l’organisme.


Il existe différents moyens de consommer des glucides : via des gels, de différentes saveurs, plus ou moins liquides, avec ou sans caféine,… Mais aussi via des pâtes de fruits, barres, ou aliments plus naturels comme les bananes, abricots ou des dattes.

Il faudra toujours tester cela lors de tes entraînements, bien avant ta course, afin de voir ce qui fonctionne pour toi, car l’estomac, moins perfusé lors de l’activité physique, est plus capricieux : s’en suivent des douleurs, soucis de digestion, etc.


En résumé, les ravitaillements t’aideront à améliorer tes performances, mais pas n’importe quand ni comment. Ils doivent faire partie intégrante de ton entraînement pour éviter les mauvaises surprises !


Plus de questions ? N’hésite pas à me contacter !

93 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page